Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Directeur du département : Pr  Hcen DHAHRI       Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Les deux premières années de la spécialité Génie Energétique assurent la formation de l'ingénieur polyvalent ayant le niveau de compétence minimal lui permettant d’intégrer tous les métiers de l’ingénieur en génie énergétique, dans tous les secteurs de l’industrie Tunisienne. La troisième année assure la sous-spécialisation dans l'une des 5 options suivantes :

  • Efficacité Energétique (E.Ener) :

A l'issue de cette formation, l'élève ingénieur sera mieux placé que les autres pour occuper le poste d’ingénieur bureau d'études dans le secteur d’économie, de maitrise d’optimisation énergétique. Il peut opérer comme conseiller en énergies renouvelables, en audit énergétique ou dans les installations de cogénération ou de trigénération. Son champ d’action est essentiellement au niveau des cinq usages de consommation règlementaires à savoir : le chauffage, l’eau chaude sanitaire, la ventilation, le rafraîchissement et la production de vapeur

  • Energie et Environnement (E.En) :

A l'issue de cette formation, l'élève ingénieur sera mieux placé que les autres pour occuper les postes de : bureau d’étude, bureau de contrôle, bureau d’exécution, bureau qualité. Son rôle est, dans premier temps, de prévoir et de mesurer l'impact des méthodes de production sur l'environnement puis de proposer des solutions (à la source ou en dépollution) adaptées pour maîtriser la pollution de l'air et de l'eau, réduire les nuisances sonores et gérer les déchets. Il peut être aussi intervenir à différents stades d’un procédé afin de veiller à l’application des réglementations en vigueur tout en optimisant les couts et les délais.

  • Fluides Thermiques (F.T) :

A l'issue de cette formation, l'élève ingénieur sera mieux placé que les autres pour occuper le poste de chef de projet, chef de production, et responsable qualité dans les divers secteurs industriels: centrale thermique, cimenterie, distribution par pipeline, et tous autre industrie nécessitant une circulant d’eau, de gaz ou de vapeur. Il peut être aussi recruté dans les bureaux d'études techniques, sociétés d'ingénieries, les agences de l’eau, les sociétés d’équipement ou d’exploitation d’ouvrages, etc. L’ingénieur fluide thermique a aussi la casquette d’ingénieur en génie climatique qui lui permet intégrer les entreprises d'installations et les bureaux de contrôle des installations climatiques.

  • Energies Renouvelables (E.R) :

A l'issue de cette formation, l'élève ingénieur sera mieux placé que les autres pour occuper les postes : de responsable développement énergies renouvelables, d’ingénieur conception de systèmes énergies renouvelables, d’un Chef de projets énergies renouvelables. La spécialisation de cet ingénieur le conduit à s’exécuter sur des projets liés au solaire, à l’éolien, à l’hydraulique, à la géothermie… Il effectue des études de faisabilité tenant compte des contraintes techniques, environnementales et réglementaires. Il fait en sorte que le projet réponde aux objectifs fixés en termes de rentabilité, sécurité et respect de l’environnement.

  • Génie Pétrolier et Gazier (G.P.G) :

A l'issue de cette formation, l'élève ingénieur sera mieux placé que les autres pour occuper le poste d’ingénieur production. Il doit faire appel à plusieurs compétences commençant par la recherche de gisement, jusqu'au raffinage en passant par les étapes de fourrage, production et logistique. 

 

Directeur du département : Pr SAMI HASSINE      sami.hassine@Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

La spécialité Génie Electrique de l’ENIM assure une formation d’ingénieurs pluridisciplinaire dans le domaine des systèmes électriques. Les deux premières années assurent la formation de l'ingénieur polyvalent ayant le niveau de compétence minimal lui permettant d’intégrer tous les métiers de l’ingénieur en génie électrique : études avancées, recherche et développement, bureau d’études, méthodes et essais, instrumentation, qualité, production et maintenance, affaires, technico-commercial. La troisième année assure la sous-spécialisation dans l'une des 5 options suivantes :

  • Electronique Avancée et Nouvelles Technologies (EANT) :

A l'issue de cette formation, l'élève ingénieur sera mieux placé que les autres pour occuper le poste d’ingénieur dans le domaine de la conception de circuits intégrés, des systèmes électroniques et des systèmes embarqués tels que les systèmes sur puce (SoC), pour des applications diverses principalement dans les secteurs du biomédical, des télécommunications, de la robotique et de l’aéronautique.

  • Systèmes Electriques et Energies Renouvelables (SEER) :

 A l'issue de cette formation, l'élève ingénieur sera mieux placé que les autres pour occuper le poste d’ingénieur dans le domaine de la production et la maitrise de l’énergie électrique, de la commande de machines   électriques et de systèmes d’énergies renouvelables multi-sources à l’instar des sociétés de production de l’électricité.

  • Supervision des Automatismes Industriels (SAI) :

A l'issue de cette formation, l'élève ingénieur sera mieux placé que les autres pour occuper les postes de chef de production, de responsable maintenance, de responsable logistique et de responsable qualité dans les divers secteurs industriels où le besoin de commande, contrôle et supervision des systèmes automatisés de production.

 

  • Informatique Industrielle et Instrumentation (III):

A l'issue de cette formation, l'élève ingénieur sera mieux placé que les autres pour occuper le poste d’ingénieur dans le domaine de l’informatique et des technologies de l’information, du traitement d’image et de l’instrumentation, pour des applications diverses dans les secteurs de l’automobile, la robotique et les systèmes de sécurité.

  • Modélisation et Commande de Processus (MCP) :

    A l'issue de cette formation, l'élève ingénieur sera mieux placé que les autres pour occuper le poste d’ingénieur recherche et développement dans les divers secteurs de l'industrie chimique, biologique, pharmaceutique et agroalimentaire, où la nécessité de modélisation, d’analyse et de commande de processus complexes.

Directeur du département : Pr Foued MZALI  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

Les deux premières années de la spécialité Génie Mécanique de l’ENIM assurent la formation de l'ingénieur polyvalent ayant le niveau de compétence minimal lui permettant d’intégrer tous les métiers de l’ingénieur en génie mécanique, dans tous les secteurs de l’industrie Tunisienne. La troisième année assure la sous-spécialisation dans l'une des 5 options suivantes :

  • Systèmes Mécaniques Automatisés (S.M.A) :

A l'issue de cette formation, l'élève ingénieur sera mieux placé que les autres pour occuper le poste d’ingénieur bureau d'études dans le secteur de la fabrication des machines et des équipements industriels ; de responsable maintenance dans les divers secteurs industriels ; et d’ingénieur production dans les entreprises ayant des systèmes de production fortement automatisés.

  • Ingénierie de Production (I.P) :

A l'issue de cette formation, l'élève ingénieur sera mieux placé que les autres pour occuper les postes : responsable industrialisation, ingénieur méthodes, ingénieur production et ingénieur qualité, dans les divers secteurs de l'industrie mécanique. Il peut être aussi recruté en tant qu'ingénieur études dans les entreprises spécialisées dans la conception et la fabrication de l’outillage de production.

  • Ingénierie Industrielle et Négoce (I.I.N) :

A l'issue de cette formation, l'élève ingénieur sera mieux placé que les autres pour occuper le poste de chef de projet, chef de production, responsable logistique et responsable qualité dans les divers secteurs industriels. Il peut être aussi recruté en tant qu'ingénieur négoce dans les secteurs à forte composante technico-commerciale ou dans les postes de direction dans les petites entreprises.

  • Plasturgie et Composites (P.C) :

A l'issue de cette formation, l'élève ingénieur sera mieux placé que les autres pour occuper les postes : ingénieur bureau d'études, ingénieur méthodes, ingénieur maintenance, chef de production ou responsable qualité, dans les industries de transformation des matières plastiques et de la fabrication des composites. Il peut être aussi recruté en tant qu'ingénieur études dans les entreprises spécialisées dans la conception et la fabrication de moules et de l’outillage de plasturgie.

  • Mécanique Numérique (M.N) :

A l'issue de cette formation, l'élève ingénieur sera mieux placé que les autres pour occuper le poste d’ingénieur recherche et développement dans les divers secteurs de l'industrie mécanique,  et d’ingénieur études dans les bureaux d’études et les bureaux d’ingénieries.

Directeur du département : Pr Hassen HEDFI Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

La spécialité Génie Textile de l’ENIM assure deux niveaux de formation : Les deux premières années assurent la formation de l'ingénieur polyvalent ayant le niveau de compétence minimal lui permettant d’intégrer tous les métiers de l’ingénieur en génie Textile, dans tous les secteurs de l’industrie Tunisienne. La troisième année assure la sous-spécialisation dans l'une des 4 options suivantes :

  • Habillement Textile (HT) :

A l'issue de cette formation, l'élève ingénieur sera mieux placé que les autres pour occuper le poste d’ingénieur Production, Responsable Qualité, Ingénieur technico-commercial en produits textiles, Ingénieur Recherche et Développement, Directeur Technique ou d’Usine, Responsable métrologie textile, Ingénieur Méthodes en Industrie textile et habillement. Son champ d’action couvre tout le cycle industriel d’un vêtement dès la conception, fabrication, finissage et commercialisation.

  • Ennoblissement Textile (ENNO) :

A l'issue de cette formation, l'élève ingénieur sera mieux placé que les autres pour occuper le poste d’Ingénieur Chimie Textile, Responsable environnement, Ingénieur Production, Ingénieur Recherche et Développement en ennoblissement textile, Responsable Qualité, Directeur Technique ou d’Usine de finissage, Responsable métrologie Textile

  • Textiles Techniques (TT) :

A l'issue de cette formation, l'élève ingénieur sera mieux placé que les autres pour occuper le poste d’Ingénieur bureau d'études en textile innovant, Ingénieur méthodes, Chef de production ou responsable qualité en fabrication des composites. Il peut être recruté à un poste d’Ingénieur d’études dans les entreprises spécialisées dans la conception et la fabrication de textiles technique et innovant.

 

  • Logistiques et Management (LM) :

A l'issue de cette formation, l'élève ingénieur sera mieux placé que les autres pour occuper le poste deChef de projet, Chef de production. Il peut opérer en tant que Responsable logistique, Responsable qualité et Technico-commerciale en produits textiles.